A travers l'Arche – Blue Hole de Dahab

L’Arche du Blue Hole a été un partenaire silencieux lors de la plupart de mes entrainements l’année dernière. Elle était là, imposante, silencieuse, éclairant ma remontée de son halo bleu de retour d’une plongée réussie. Puis elle s’effaçait dans les profondeurs, me laissant après seulement quelques coups de palme avec le plongeur de sécurité. J’avais l’habitude de remonter de chaque plongée yeux ouvert face au récif pour ne jamais la manquer. A cette époque, plonger à travers elle n’était rien de plus qu’un fantasme, quelque chose d’irréalisable.

Mais un jour, alors que je commençais à dépasser les 75m, notre relation a changé. Après le demi-tour, je devais lever davantage la tête pour pouvoir l’observer. Et puis elle restait bien plus longtemps en face de moi, et tardait à disparaître alors que mes jambes devenaient lactiques et douloureuses. Elle me laissait l’impression que je n’avançais pas. Nous avons donc dû rompre et je remontais désormais yeux fermés, tentant d’ignorer sa démoralisante immobilité qui me renvoyait à la mienne.

Lors des sessions suivantes, je me suis concentré sur ma technique et les étapes de mes plongées afin de l’oublier. Peine perdue, elle était toujours dans mon esprit. Mais au fil des entrainements, j’ai réalisé que j’étais désormais complètement détendu face à ma nouvelle profondeur, l’atteignant avec une relative décontraction et parfois même malgré des conditions moins favorables. Mon Arche était attirante de nouveau, il était temps de se réconcilier. Le fantasme est devenu un objectif. Mais l’Arche est une dame qui se respecte, et je n’avais plus que quelques jours devant moi avant de quitter Dahab pour de nouvelles aventures.

Ainsi le 5 décembre dernier avec Stefan Randig, brilliant apnéiste allemand et mon partenaire d’entrainement, nous avons organisé une plongée en tandem à travers l’Arche du Blue Hole, en poids variable. Ce film raconte l’histoire de notre plongée: une aventure entre amis qui nous à mené à plonger sur une inspiration à 58m, nager dans un tunnel de 30m de long, avant de remonter vers la surface et l’air frais.

Nous espérons que vous l’apprécierez autant que nous avons adoré cette plongée!





Cette aventure n’a été possible qu’avec l’aide de nos 8 amis aux compétences variées : Emmy & Chloé plongeuses techniques dans l’Arche, Satomi, Alena & Marianne en surface, Fred à la caméra, Jonathan & Michael en sécu – & Freedive Dahab pour le matériel.

Vous pouvez retrouver Stefan sur son site sr-freediving.com

4 autres avis sur le site

    1. Oh no, it was very special, exciting, but not stressful. You can see in the movie how I enjoyed it: I wave hands at the camera, turn on my back, bump into Stefan, try not to laugh, say hello to Emmy, then “Wicked” to Mikael meeting us at 45…

  1. Congrats Rémy !! It’s a beautiful and touching story. Now it’s time for you to switch for a monofin !
    Maybe I’m wrong but I guess that you had only one chance to get it done, cause the weight belt couldn’t be lifted up so easily …
    Did you practice for a warm-up before ?
    P.S.: the link to Stefan website doesn’t work properly 😉

    1. Thank you JP, the monofin is on its way from Ukraine 😉
      You’re right, we had one single shot. Not because of the weights though, but because everything was precisely schedule based on our Official Top: safety, cameraman, the girls in the arch… And because the girls could only stay for few minutes down there, it would have been too short to pull everything up and do it again. Well in this case, the most interesting part of the dive wouldn’t have been filmed and we would have meet the girls on their way up!
      Doing it variable weight was the warm-up. Next time it will be constant 🙂
      NB: Thx, Stefan’s website url is now fixed.

Comments are closed.